Devis assurance auto, comparez et obtenez un tarif d’assurance voiture gratuitement en ligne

Pneu lisse, que dira votre assureur en cas de sinistre ?

Avoir une bonne assurance ne dispense pas d’entretenir régulièrement sa voiture et ses pneus. En effet, vous êtes considéré comme responsable de la bonne santé de votre véhicule – et cela inclut également les pneumatiques. Si vos pneus sont lisses, il est impératif de changer vos pneus usés au plus vite. C’est trop tard, et vous avez déjà eu un sinistre avec les pneus très usés ? Comment cela est-il considéré, aux yeux de votre assurance ? Serez-vous couvert par votre assurance ?

usure des pneus

Des pneus conformes, une donnée essentielle

En cas de sinistre, les pneus de votre voiture doivent impérativement être conformes aux normes européennes, ainsi qu’aux recommandations du constructeur en matière d’indices de charge, de taille et de vitesse.

Dans le domaine de la prise en charge par votre assurance, il suffit parfois de peu de choses pour changer de statut. De victime, vous devenez coupable en cas d’accident. Avoir des pneus lisses peut modifier complètement votre situation, au même titre qu’un mauvais entretien du moteur.

 

Reconnaître des pneus trop usés

Les indicateurs d’usure de vos pneus sont généralement désignés par les lettres TWI. Ces lettres se situent dans les rainures du pneu, et correspondent aux pavés de gomme d’une épaisseur de 1,6 mm. Quand les lettres entrent en contact avec le sol, alors il est temps de changer vos pneus. Ceux-ci sont considérés comme lisses.

Parmi les dangers générés par des pneus usés au-delà des repères d’usure, on compte un risque de crevaison accru, d’aquaplanning, de perte d’adhérence et de réduction de la capacité à freiner.

 

Les assurances peu tolérantes en cas de pneus mal entretenus

Si vous avez eu un sinistre avec des pneus lisses, même si vous n’êtes pas responsable ou fautif, l’état de vos pneumatiques peut vous mettre en porte-à-faux. L’expert va noter tout ce qui a participé de près ou de loin à l’accident. Même si d’autres facteurs rentrent en compte, comme une vitesse excessive, un taux d’alcoolémie positif, des intempéries, l’état de vos pneus risque de vous pénaliser. C’est ensuite au juge de déterminer s’il limite votre indemnisation ou s’il l’exclut.